Attention au chien !

14 octobre 2018

Vallée de la Dordogne

 

Dordogne Beynac15 11-10-2018

Dordogne

Vallée de la Dordogne, Beynac

11 octobre 2018

Posté par Marie_Jo à 15:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


30 septembre 2018

Psychanalyse d'un conte

 

Combat_contre_tako

Combat contre Tako

Cette nuit, j'ai fait un drôle de rêve, j'ai rêvé que j'étais perdue dans une forêt de pins qui ressemblait comme deux gouttes d'eau à celle des Landes. J'ignore comment j'étais arrivée là ni d'où je venais mais forcément de quelque part. On vient toujours forcément de quelque part . Il était entre chien et loup. Les pins balançaient leurs tristes ramures dans le crépuscule opaque. Je me sentais paralysée par une infinie lassitude à laquelle se mêlait l'angoisse sourde d'être en train de fuir quelqu'un ou quelque chose. Des gens inconnus traversaient çà et là la lisière du bois sans vraiment sembler me remarquer. J'ignore aussi où je voulais aller, j'avais juste l'intime conviction qu'il fallait que je m'en aille de cet endroit. Il faisait presque nuit quand j'aperçus dans une clairière, un jeune-homme dont l'hostilité à mon égard ne me fit aucun doute. Je pris mes jambes à mon cou. La nuit tomba. Je finis par m'allonger à même le sol, calant juste sous ma nuque un petit coussin qui devait se trouver là. L'ombre de camions immenses passant en silence sur la route me plongeait dans leurs ténèbres effrayantes. Je crus que j'allais quand même m'endormir quand je sentis une présence près de moi. Le jeune-homme se tenait debout à mes pieds et me regardait intensément. Il était encore plus jeune que ce que j'avais cru en premier lieu. Il devait avoir tout au plus quatorze ans, quinze au maximum. Je me relevai précipitamment et repris la fuite. Je serrais dans ma main un couteau japonais dont le contact me rassurait. Je me hâtais sur un chemin forestier et je crois que la nuit était devenue moins dense, peut-être était-ce déjà l'aube. Je croisai un inconnu qui promenait un chien. C'était une bête imposante, magnifique à l'abondante fourrure claire. Elle me fit penser à un loup. J'arrachai la laisse des mains de l'homme et m'enfuis avec l'animal qui me suivit sans résister.

 

Posté par Marie_Jo à 15:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2018

Villeneuve-Sur-Lot

 

Villeneuve-Sur-Lot NDP 18-12-2016

Lot-et-Garonne

Reflet dans le Lot à Villeneuve-Sur-Lot

décembre 2016

Posté par Marie_Jo à 18:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 août 2018

Phare de Cordouan

 

Médoc Cordouan4 27-06-2018

Médoc

Phare de Cordouan

juin 2018

Posté par Marie_Jo à 15:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Voir Cordouan et mourir (un peu)

 

Médoc Cordouan9 27-06-2018

Médoc

Vue du Phare de Cordouan

juin 2018

 

Voir Cordouan et mourir (un peu…) du 26-06 au 29-06-2018

 

Jour 1 : Quitter le Lot-et-Garonne, traverser les encombrements de Bordeaux et se baigner pour la première fois de l'année dans l'Océan ….. glacé.

Jour 2 : Voir Cordouan et….

Pas de grasse matinée, embarquement pour Cordouan prévu à 10h15 et il faut rouler un peu depuis Vandays.

L'embarquement dure un peu. Dans la file de passagers qui commence à s'étirer, il y a les mêmes gens que d'habitude : des vieux braillards dont les vociférations figent les mouettes en plein vol, une bande d'ados bien sages et leur jeune moniteur dynamique, un groupe de religieux, col romain et bermuda, chemise grise et croix pectorale. On peut faire naufrage, on est bien protégés.

La navette sort tranquillement de l'estuaire. A bâbord la Pointe de Grave, comme la dernière fois mais côté estuaire. Cordouan se rapproche peu à peu et puis on y est. Il est là, magnifique planté au beau milieu de l'Océan. Je note que « Cordouan » viendrait peut-être de la ville de Cordoue mais plutôt de « Cor d'asne », « cœur du banc des asnes ». Je reconnais un faible pour cette dernière étymologie même si elle n'a rien à voir avec l’équidé à longues oreilles….

On nous dépose sur le banc de sable découvert par la marée et il faut marcher plus de vingt minutes dans le sable mouillé et les flaques d'eau abandonnées par l'Océan.

J'aime ça cette visite où tout se mérite. Les visiteurs s'éparpillent dans l'immensité des lieux et je me sens bien vite toute seule, posée là comme le phare au milieu des flots bleu-vert et si transparents que l'on voit le fond et les petits poissons.

Viennent ensuite les 301 marches à grimper pour atteindre le sommet. La vue se perd à 360°, immense et infinie de couleurs. Une fois de plus, je n'ai pas envie de redescendre et malgré les braillards qui poussent derrière, je m'offre un tour bonus, pas vue pas prise, ni vue ni connue ! Monseigneur vient d'arriver aussi, mais il reste là, cramponné au linteau de pierre de la petite porte qui s'ouvre sur la passerelle. Monseigneur n'ira pas plus loin. Paradoxe étonnant, si près de toucher les cieux, Monseigneur a le vertige !

Le retour au bateau qui mouille un peu plus loin se fait sans hâte. L'Océan est remonté rapidement et c'est de l'eau jusqu'aux hanches que j'avance. C'est agréable, l'eau est tiède. Je pense que je les laisserais bien repartir sans moi. J'attendrais le soir, les ors et les rouges du couchant et j'irais me baigner avec les dauphins.

Jour 3 : Soulac Plage

Le matin, c'est vélo comme la veille au soir. Il fait encore très beau. Je pédale dans le marais de la Perge où les iris ont fané. Les ragondins et les canards sont toujours là ainsi que les hérons tranquilles qui volent paresseusement.

Le soir, c'est glace à Soulac et lèche-vitrine. Je ne revois pas Kurt. Au lieu de ça, je descends à la plage me baigner dans l'eau un peu moins glacé et c'est trop bien.

Jour 4 : Le retour

Crochet par Marmande en pleine pagaille de « Garorock », gros bazar….

 

Posté par Marie_Jo à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


21 août 2018

Cabane à carrelet

 

Médoc St Julien Beychevelle1 05-2018

Médoc

Cabane à carrelet, Saint-Julien-Beychevelle

mai 2018

Dans le Médoc

 

Médoc ok

Médoc 2018

 

 

Dans le Médoc (18-05 au 21-05-2018)

 

Jour 1: Les marais de la Perge et Soulac

Depuis hier soir, je bivouaque dans un lieu idyllique et bucolique. La route est longue depuis le Lot-et-Garonne mais cela vaut la peine de faire un effort. Dans le calme des marais de la Perge on n'entend que le chant des grillons et celui des oiseaux. Quand je me couche, la nuit du ciel est constellée d'étoiles.

Ce matin, c'est vélo jusqu'à l'océan. Dans les marais les iris d'eau ponctuent d'éclats jaunes le vert des grandes herbes. Parfois, un héron blanc prend son envol et les canards tranquilles jettent des cris indignés que reprend l’écho. Sur la plage, il n'y a personne ou presque. A Montalivet, c'est jour de marché et exposition de vieille voitures. Un cabriolet Peugeot 304 orange éveille en moi quelque chose de doux et d'infiniment nostalgique.

Tantôt, c'est Soulac-Sur-Mer. Je « visite-guidée » la Basilique Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres avec un monsieur en pantalon rouge qui ressemble à Kurt Wallander ou à Kenneth Branagh. Toutes les autres personnes ont refusé de « visite-guider » avec lui, même si c'est gratuit, ils disent qu'ils ne savent pas, qu'ils ne veulent pas, qu'ils veulent juste « voir ». Je ne sais pas le nom en vrai du monsieur en pantalon rouge alors je l’appelle Kurt. J'ignore ce qu'il fait là ( à part qu'il a les clés de l'église et que son portable est en charge à côté des cierges). C'est peut-être le curé mais il n’arbore aucun des signes de la charge. Il me parle de Sainte Véronique et m'explique qu'il a marché de Jérusalem à Soulac et qu'il a fait une étape par le Lot-et-Garonne. Il me parle aussi de Mauriac et du Sagoin qu'il vient juste de terminer. « C'était beau mais désespérant ». Je lui réponds que Mauriac c'est toujours beau mais très désespérant. Je lui conseille la visite de Malagar sur les collines de Langon. Kurt me confesse qu'il m'accompagnerait bien découvrir Soulac et ses jolies maisons et peut-être même qu'on pourrait dîner par-là.

Les maisons sont en effet charmantes et la plage immense jusqu'à l'infini. Chemin faisant, je me dis que Kurt n'est sans doute pas le curé.

Jour 2 : Le Verdon et la Pointe de Graves

Des fois, je me déteste : je suis arrivée trop tard ou trop tôt. La lumière n'est plus très bonne malgré le ciel bleu et le soleil. Et puis, si j'étais venue ce soir, j'aurais pu me garer là, juste au bout de la terre, face à la mer.

C'est bien quand même, mais je reviendrai de bonne heure me poser là au bout du bout, les eaux de Garonne dans celles de Dordogne et le tout dans l'Océan. Je grimpe tout en haut du phare. On y voit loin et bien, jusqu'à Cordouan.

Jour 3 : Saint-Julien Beychevelle

J'ai appris que ce petit port doit son nom à son activité passée. A leur passage devant l'amirauté, les navires étaient invités à baisser la voile en signe de respect : « Beicho velo » en occitan.

Sinon, j'ai la mémoire qui flanche mais je suis certaine d'y être déjà venue et d'avoir fait cette balade au milieu des cabanes à carrelet. Il faisait froid et il pleuvait, c'était juste avant la mort de Papa. En tout cas, c'est charmant. Sur l'estuaire, les voiliers vont et viennent, leurs voiles blanches tendues dans le vent.

Rentrer, c'est un crève-cœur pour moi !

 

Posté par Marie_Jo à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 juillet 2018

Désorientale

 

Médoc Cordouan2 27-06-2018

Médoc

Phare de Cordouan

27 juin 2018

 

" Voilà que tout en remuant ces souvenirs (....) je pense à ce qui n'a pas été vécu ensemble. Les êtres meurent et le temps fait son travail. Mais demeure ce regret, qui aboie parfois dans le ventre, d'avoir laissé des occasions en supens comme des fils qui pendent d'un vêtement usé et sur lesquels pourtant il ne faut surtout pas tirer." Négar Djavadi, Désorientale

 

Posté par Marie_Jo à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

09 juillet 2018

Flambé d'anniversaire

 

Flambé2 9-07-2018

Flambé dans les lavandes

9 juillet 2018

Posté par La Philosophe à 22:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juillet 2018

Pont du Gard

 

Lang-Roussillon Pont du Gard 04-2018

Languedoc-Roussillon

Pont du Gard

avril 2018

Posté par Marie_Jo à 18:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,